Center Parcs à Allgaü en Bavière, Allemagne

Accueil > Références résidences et hôtellerie > Produits > Center Parcs à Allgaü en Bavière, Allemagne

Center Parcs en Bavière : quand la construction modulaire permet d’affronter des conditions extrêmes

Après dix ans d’un partenariat fructueux et 5 commandes honorées, Pierre & Vacances-Center Parcs proposait début 2017 un nouveau défi à Ossabois : étendre son rayon d’actions à l’Allemagne pour construire et déployer sur site, en Bavière, 349 nouveaux cottages en bois. Avec une contrainte de temps : réaliser en un an, à compter de la signature du marché, en juin 2017, l’ensemble des lots clos et couvert, murs, planchers, toits, portes, fenêtres, escaliers, cheminées… soit tous les éléments de structure et d’isolation.

Une méthodologie minutieuse au service de la construction modulaire hors-site

Pour y parvenir, deux prototypes de bâtiment modulaire en bois ont été assemblés, à partir desquels une trentaine de maisons de typologies différentes ont pu être réalisées. Dessinées en L ou en U, avec ou sans étage, pour 4, 6, 8, 10 ou 12 personnes, les maisons en bois imaginées par Christian Naeve, ANSSP, répondaient à un cahier des charges spécifiques qui impliquait une grande rigueur de conception générale. Après validation des différents éléments sur les deux prototypes, la production des maisons en bois était lancée fin août 2017 dans les usines françaises Ossabois, avant que leur pose n’intervienne à partir de septembre. D’abord, d’octobre à décembre 2017, à un rythme permettant de roder le mode opératoire, de former les sous-traitants et de définir avec le maître d’ouvrage les critères de la pose, puis à un rythme plus soutenu de 3 maisons par jour, comprenant la structure, l’isolation, l’étanchéité, les menuiseries et un bardage extérieur d’esthétique bavaroise.

De fortes contraintes climatiques et logistiques

À la différence des sites hexagonaux où les déploiements n’avaient pas rencontré de difficultés météorologiques particulières, la Bavière présentait un climat rude en hiver. Avec des températures descendant jusqu’à -15°C, plus de 1 mètre de neige par endroit, le déploiement sur site des 349 maisons en bois assemblées au préalable dans les trois usines d’Ossabois s’est révélé fortement contraint. Ainsi, pas moins de 6 à 8 collaborateurs ont été présents en permanence sur le chantier pour assurer le bon déroulement du montage. L’autre difficulté, compte tenu de l’impossibilité de stocker sur place, résidait dans la nécessité de mettre sur pied une organisation logistique parfaite : tous les jours, les camions devaient en effet arriver à l’heure pile pour délivrer sur le chantier les bonnes références. Avec à la clé, et c’est là tout l’avantage du bois, un gain d’un an par rapport à la réalisation d’un projet similaire en béton classique.

Crédits photos : Gianelli