Tour or-bronze et bois-béton, Paris 13ème

Accueil > Références logements collectifs > Produits > Tour or-bronze et bois-béton, Paris 13ème

À Paris, l’emblématique tour or-bronze, une réussite exemplaire du mix bois-béton

En plein XIIIème arrondissement parisien, Ossabois a participé à la construction d’une tour de 75 logements sociaux pour le compte de 3F et du groupe Action Logement, en partenariat avec les architectes Jean et Aline Harari, et l’entreprise générale Léon GROSSE. Si elle détonne dans un environnement d’immeubles à dominante gris et blanc, l’emblématique tour or-bronze se distingue structurellement par son mix bois-béton destiné à soulager son poids.

Le mix bois-béton, la solution idéale pour optimiser le poids de la tour

Avec un emplacement situé sur la dalle qui chevauche la voie ferrée de la gare de Paris-Austerlitz, les architectes Jean et Aline Harari se sont vus dans l’obligation de réduire le poids global de l’édifice. Cette contrainte les a conduits à opter pour des solutions d’enveloppes légères introduites sur un squelette en béton. Parce qu’il permettait d’optimiser au maximum le poids de l’édifice, le mix béton pour la colonne vertébrale et bois pour l’enveloppe et la structure des étages supérieurs, s’est imposé.

Un squelette de béton renforcé d’ossatures bois

Concrètement, l’ossature béton forme un squelette, avec ses poteaux, ses poutres, ses voiles et ses planchers allégés, sur lequel vient se greffer une ossature bois permettant de supporter les façades légères. Produites « hors-site » dans l’usine des Vosges d’Ossabois, les façades de la tour or-bronze sont constituées de panneaux à ossature bois qui intègrent 28 centimètres d’épaisseur d’isolant, le pare-vapeur, le pare-pluie et le contreventement.

Des ossatures bois performantes et sur-mesure

Face à la complexité de l’opération, les équipes d’Ossabois ont commencé par effectuer un relevé complet en 3D de tous les étages pour bien comprendre où était le béton. Elles ont ensuite ajusté, au millimètre près, les murs et les fabrications, de façon à garantir un parfait alignement des façades ainsi que leur parfaites isolation et étanchéité. Une fois réalisé l’habillage principal de l’immeuble, les façades de type industriel des commerces au rez-de-chaussée et des bureaux au 1er étage ont nécessité un nouveau travail d’horlogerie sur-mesure.

La tour or-bronze en mix bois-béton : un chantier exposé à de fortes contraintes

Après ces prouesses techniques, les équipes d’Ossabois n’étaient cependant pas au bout de leur peine. Car le chantier de la tour or-bronze, situé en face de la Bibliothèque François Mitterrand, interdisait tout stockage sur site. En conséquence, les camions devaient frayer leur voie dans un couloir contraint de 10 mètres. Une opération devant se dérouler à heure précise car la grue n’était pas toujours disponible pour lever les murs des étages.

Un immeuble pensé pour le bien-être de ses occupants

Derrière ses prouesses techniques, l’emblématique tour or-bronze brille aussi par le confort d’utilisation qu’elle offre. Les deux derniers étages sont ainsi affectés en parties communes à l’usage des habitants de l’immeuble. Et au neuvième et dernier étage, la toiture de l’immeuble intègre un jardin potager, une terrasse ainsi qu’un pavillon, réalisé entièrement en structure bois, dans le plus pur savoir-faire des constructions d’Ossabois. Ce jardin suspendu, d’inspiration « zen », offre une vue privilégiée sur Paris et maintient en retrait de l’agitation de la ville.

Maître d’Ouvrage : Immobilière 3F
Architecte : Jean & Aline Harari Architectes
Entreprise Générale: Léon Grosse

Crédits photos : Graphix Images, Augusto da Silva

Télécharger la fiche référence